Camille B. Vincent / Le Soleil :

(Québec) Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) et ses chauffeurs se sont entendus sur les services essentiels à prodiguer aux utilisateurs durant la grève potentielle à venir. La nature de cette entente ne sera dévoilée que dans quelques jours, après qu’un juge l’ait entérinée.

Les deux parties ont déposé mardi un document conjoint devant le Tribunal administratif du travail (TAT) après deux journées de conciliation. Seul à vouloir commenter à la sortie du local de négociations, le président du Syndicat des employés du transport public du Québec métropolitain (SETPQM), Ghislain Dolbec, a précisé que l’entente comporte «des ressemblances avec 2004», moment de la dernière grève du SETPQM.

À l’époque, les usagers avaient d’abord dû se contenter d’un service aux heures de pointe, soit entre 6h15 et 9h15 et entre 15h et 18h, du lundi au vendredi sur les parcours réguliers et Métrobus. Moins de 10 jours après le début de la grève, le Conseil des services essentiels, dont les responsabilités sont maintenant assumées par le TAT, a toutefois forcé l’ajout des parcours express aux services essentiels. Quelques jours plus tard, le même Conseil ajoutait à cette liste le transport de fin de semaine à l’heure de pointe. Les chauffeurs du RTC n’ont toutefois pas eu à appliquer cette dernière directive, car le conflit s’est réglé moins d’une semaine après.

Lire sur Le Soleil