Paul Durivage / La Presse :

Au moins cinq sociétés inscrites en Bourse sont bien placées pour profiter du système léger sur rail (SLR) projeté par la Caisse de dépôt et placement du Québec. L’analyste Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, estime que le projet de train électrique à Montréal représente une « importante opportunité à long terme » pour les quatre grandes firmes d’ingénierie et de construction sur son radar, soit le Groupe SNC-Lavalin et WSP Global, toutes deux de Montréal, ainsi que le Groupe Aecon, de Toronto, et la firme albertaine Stantec. S’ajoute Bombardier, si le constructeur de matériel roulant joue bien ses cartes.

Lire sur La Presse