ICI Radio-Canada :

À compter du 1er avril 2018, les possibilités forestières augmenteront de 3 % au Saguenay-Lac-Saint-Jean, par rapport à la période précédente. Le forestier en chef du Québec, Louis Pelletier, en a fait l’annonce mardi devant l’industrie régionale, à Roberval.

Les possibilités forestières correspondent au volume maximum des récoltes de bois que l’on peut prélever annuellement, sans diminuer la capacité productive du milieu forestier.

À l’échelle du Québec, les nouvelles possibilités forestières correspondent à une augmentation de 5 %. En 2018, les possibilités forestières du Québec passeront ainsi de 32,6 à 34,3 millions de mètres cubes de bois, toutes essences confondues.

Pour la période de 2018 à 2023, les entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean auront accès à 228 000 mètres cubes de bois de plus que pour la période 2015-2018. Selon le forestier en chef, cette augmentation s’explique notamment par de meilleurs rendements dans la sapinière.

De façon générale, la forêt se porte bien, mais il y a des enjeux à surveiller, comme la tordeuse des bourgeons d’épinette.
– Louis Pelletier, forestier en chef du Québec

Lire sur ICI Radio-Canada