Syndrome de la page blanche à l’Assemblée nationale

Charles Lecavalier / Le Journal de Québec :

En raison de la grève des juristes, les députés débattent devant des cahiers explicatifs vides durant l’étude de la loi sur la qualité de l’environnement.

«Avec la grève, c’est vide, vide, vide. C’est complètement ridicule», peste le péquiste Sylvain Gaudreault en entrevue avec notre bureau parlementaire.

Le projet de loi 102 sur la réforme de la loi sur la qualité de l’environnement (LQE) est composé de 288 articles. Il modifie en profondeur le régime de protection de la nature au Québec et resserre la gestion déficiente du fonds vert, qui brasse des milliards de dollars.

Lorsque les députés étudient une pièce législative «article par article», ils s’assurent qu’elle ne contient pas d’erreur. C’est à cette étape que le parti gouvernemental et les partis opposition peuvent proposer des amendements.

Lire sur Le Journal de Québec