Boris Proulx / Le Devoir :

« Les libéraux disent tout ce qu’il faut à propos des changements climatiques, mais font exactement ce qu’il ne faut pas ils accaparent tout l’amour, mais ne sont pas désireux de prendre des responsabilités qui vont avec. » L’éminente militante altermondialiste Naomi Klein vient livrer un message aux militants canadiens tombés sous le charme du nouveau premier ministre Justin Trudeau : ce n’est pas le temps pour les mouvements sociaux de faiblir, puisqu’ils ont plus que jamais une oreille attentive au sommet. « Si nous mettons sur le gouvernement Trudeau le même niveau de pression que nous mettions sur Harper au sujet des pipelines, nous gagnerons notre bataille. Sinon, nous perdrons. »

Lire sur Le Devoir