Jean-Pierre Joly Sainte-Adèle / Opinion, Le Devoir :

Voici ce qu’écrit Naomi Klein à propos de la résistance des peuples autochtones au saccage du territoire et de la nature : les droits des premières nations ne constituent pas une menace, mais un atout formidable. Elle souligne que des populations non autochtones ont déjà approché les premières nations en leur disant : « Nous avons besoin de votre aide ». En effet, en faisant valoir leurs titres fonciers sur de vastes territoires, les autochtones contribuent à nous rendre le fier service de conserver notre environnement en santé. En Colombie-Britannique, ils ont réussi à gagner leur cause en s’opposant au passage d’oléoducs sur leurs territoires. (…)

Récemment, on apprenait que la communauté innue de Mingan s’apprête à déposer une demande d’injonction pour invalider l’autorisation de réaliser trois forages avec fracturation à Anticosti ; ils ont même l’intention d’aller carrément occuper l’île pour empêcher le forage. Le Devoir du 23 septembre nous rapporte que cinquante Premières Nations s’unissent « contre l’expansion des sables bitumineux ».

Lire sur Le Devoir