Mathias Marchal / Journal Métro :

Environnement: compost-pipeline-ozonation

Tel devrait être le trio gagnant en 2017, sur le front environnemental montréalais. En 2017 les bacs bruns de récupération des déchets de table devraient être distribués dans 80% des édifices de huit logements et moins. Actuellement, c’est 62%.

«La Ville continue de travailler au développement des sites de compostage et de biométhanisation qui doivent entrer en fonction en 2020», indique Réal Ménard, l’élu responsable de l’environnement à la Ville.

En 2017, ce dernier présentera aussi le plan directeur pour le parc La Fontaine, inaugurera la promenade Fleuve-Montagne et espère que le Canada proposera le mont Royal comme site potentiel de l’UNESCO. La métropole martèlera aussi son opposition au pipeline Énergie Est de TransCanada au cours des consultations publiques qui devraient reprendre.

Après le psychodrame du «flushgate», soit le déversement de 4,9 milliards de litres d’eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent en 2015, les écologistes suivront attentivement l’installation d’une unité d’ozonation des eaux usées qui doit permettre à partir de 2019 d’éliminer presque totalement les bactéries des eaux rejetées dans le fleuve après leur traitement à la station d’épuration.

L’année 2017 marquera aussi les préparatifs en vue du bannissement des sacs d’épicerie des commerces à partir du 1er janvier 2018. Les bouteilles de plastique seront-elles les suivantes?

Lire sur le Journal Métro