Texte collectif* / Opinion, Le Courrier du Sud :

Avec sa Loi sur les hydrocarbures, adoptée sous le bâillon dans la nuit du 10 décembre, le gouvernement Couillard a déroulé le tapis rouge devant les pétrolières et les gazières. Avec son projet de loi 102 modifiant la Loi sur la qualité de l’environnement, dont l’étude est en cours à Québec, il semble vouloir étendre ce privilège à l’ensemble des promoteurs.

Présenté comme un effort de modernisation du régime d’autorisation environnementale, ce projet de loi est plus exactement un nouveau cadeau du gouvernement à l’entreprise privée. Il ne vise pas seulement à soustraire 30% des projets au processus de demande d’autorisation – ce qui devrait déjà ravir les promoteurs. Malgré quelques avancées comme la pré-consultation sur le contenu des études d‘impact, dont la portée réelle reste à démontrer, il marque un nouveau recul de la participation citoyenne aux débats publics.

Lire sur Le Courrier du Sud

*Signataires : 

André Lafrance, Alerte Pétrole Rive-Sud
André Bélisle, Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique
Jacques Tétreault, Comité des citoyens et citoyennes pour la protection de l’environnement maskoutain
Martine Chatelain, Eau Secours!, Coalition québécoise pour une gestion responsable de l’eau
Pascal Bergeron, Environnement Vert Plus
Éric Ferland, Foire ÉCOSPHÈRE
Patrick Bonin, Greenpeace
Gisèle Comtois, Mobilisation environnement Ahuntsic-Cartierville
Carole Dupuis, Regroupement vigilance hydrocarbures Québec
Laurence Guénette, Réseau québécois des groupes écologistes
Xavier Gillet, SOS Territoire
Yvan Croteau, Stop oléoduc Montmagny-l’Islet
Anne-Céline Guyon, Stop oléoduc Portneuf Saint-Augustin
Maude Prud’homme, Tache d’huile