Médium Large / ICI Radio-Canada :

Augmentation du nombre d’individus de certaines populations fragilisées, blocage du développement immobilier, aménagements bénéfiques pour les espèces en danger… Ce ne sont là que quelques-uns des effets des groupes de conservation qui ont été mesurés. À la suite de l’acquisition de trois sites d’importance par Conservation de la nature Canada, Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, explique à Catherine Perrin comment le travail de ces instances peut changer certains habitats naturels.

Écouter sur ICI Radio-Canada