AFP :

L’essor des voitures électriques pourrait prendre au dépourvu les compagnies pétrolières qui ont jusqu’à présent sous-estimé ce marché mondial susceptible d’entraîner une baisse de la demande de brut dans la prochaine décennie, avertissent des experts dans un rapport.

La baisse du coût des véhicules électriques et des énergies renouvelables pourrait donner un coût d’arrêt dès 2020 à la hausse de la demande de pétrole, estiment-ils.

L’essor du marché des véhicules électriques pourrait conduire à une baisse de la demande de deux millions de barils par jour (mbj) d’ici à 2025, ont-ils calculé.
Une baisse similaire avait précédé l’effondrement des prix du pétrole en 2014.

D’ici à 2035, ce chiffre pourrait être multiplié par cinq, avec des véhicules électriques représentant un tiers du marché des transports routiers, selon ce rapport réalisé conjointement par l’ONG Carbon Tracker et le Grantham Institute, tous deux basés à Londres.

Lire sur Le Journal de Montréal

Une subvention américaine qui aide les autobus Girardin 100 % électriques

ICI Radio-Canada :

Le distributeur d’autobus scolaires Groupe Girardin de Drummondville profite indirectement d’une subvention américaine tournée vers les énergies vertes.

Son partenaire, Blue Bird, concepteur d’autobus scolaires, s’est vu octroyer une subvention de 4,4 millions de dollars américains par le Département de l’énergie de la Californie pour développer un autobus scolaire 100 % électrique.

Le véhicule électrique Blue Bird est qualifié de zéro émission en Californie, car le chauffage y est très peu utilisé.

Au Québec, ce véhicule continuera par contre à utiliser un chauffage d’appoint au diesel, mais permettra tout de même de réduire la quantité d’émissions de gaz à effet de serre.

« En grande majorité, les autobus circulent avec un moteur diésel. Le moteur au propane permet des réductions de GES de 25 % et si on parle d’un véhicule électrique, ça va permettre des réductions de l’ordre de 80 % », indique Michel Daneault , vice-président d’Autobus Girardin.

Lire sur ICI Radio-Canada

Communiqué : Autobus Scolaire Blue Bird 100% Électrique

Trois bus électriques dans les rues de Montréal ce printemps

Marie Eve Shaffer / Journal Métro :

La mise en service de trois bus 100% électriques sur la ligne 36-Monk est maintenant prévue pour ce printemps.

Le président de la Société de transport de Montréal (STM), Phillipe Schnobb, a fait cette précision, lors de la séance mensuelle du conseil d’administration, sur la progression de ce projet appelée Cité Mobilité.

Depuis que Québec a octroyé une subvention de 11,9M$ à la STM, en 2013, dans le cadre de sa stratégie d’électrification des transports collectifs, l’échéancier du projet a été repoussé. A priori, les bus électriques devaient commencer à rouler vers la fin de l’année 2015 ou au début de l’année 2016. La STM a expliqué les délais par l’obligation d’obtenir une dérogation pour l’achat de gré à gré de bus électriques auprès de Nova Bus. Celle-ci a été accordée par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire près de deux ans après l’annonce du projet.

Lire sur le Journal Métro

Nombreuses pannes dans le réseau de bornes de recharge de voitures électriques

Hydro-Québec s’affaire à réparer 160 bornes de Circuit électrique, le réseau public de bornes de recharge de voitures électriques, qui ont cessé de fonctionner après une mise à jour du système.

À la suite de plusieurs signalements d’usagers au sujet de bornes défectueuses, Hydro-Québec, qui s’occupe du réseau Circuit électrique, a constaté qu’elles étaient toutes de « première génération », c’est-à-dire qu’elles ont été installées entre 2012 et 2013 par le fournisseur Aerovironment.

Jusqu’à présent, 90 d’entre elles ont été réparées. Dans les cas où les bornes avaient été plus utilisées, les autorités ont préféré remplacer les vieux modèles par des bornes « AddEnergie », une version plus récente.

Il s’agit de la première grande panne à frapper le réseau, qui compte un total de 800 bornes de recharge pour les voitures électriques à travers la province.

Lire sur ICI Radio-Canada

Le transport électrique gagne en popularité

Diane Hameury / Le Courrier de Laval :

ENVIRONNEMENT. Avec une augmentation de 146 % pour les recharges électriques en 2016, comparativement à l’année précédente, on peut constater que les automobilistes prennent tranquillement le virage vert.

«Sur les 13 500 véhicules électriques en province sur les route, 700 sont dans la région lavalloise», explique Louis-Olivier Batty, attaché de presse, Hydro-Québec, pour le Circuit électrique.

Aux 4 coins de la province, ce sont près de 115 000 recharges qui ont été effectuées aux 800 bornes du Circuit électrique contre 46 465 en 2015. Sur l’île Jésus, 22 sont en opération, dont une à recharge rapide au restaurant Saint-Hubert, sur le boulevard Saint-Martin, à l’angle du boulevard des Laurentides.

Lire sur Le Courrier de Laval