Martin Lessard / ICI Radio-Canada :

Retenez cette date. Aujourd’hui, le 20 septembre 2016, marque le début de la fin des voitures avec conducteur. L’agence régulatrice fédérale américaine en matière de transport vient de donner son accord relativement à la présence de voitures autonomes sur les autoroutes des États-Unis. Et ce qui se passe au sud de nos frontières finit toujours par monter au nord.

Le président Obama, qui a annoncé lui-même cette nouvelle, insiste toutefois lourdement sur la sécurité avant tout :

Soyons clairs : si la voiture autonome n’est pas sécuritaire, nous avons l’autorité de lui interdire de rouler. Nous n’hésiterons pas une seconde à protéger la sécurité du public américain.

– Barack Obama, président des États-Unis

Lire sur ICI Radio-Canada

Washington veut accélérer l’arrivée des voitures autonomes

Argent :

L’administration Obama a présenté lundi un guide de bonnes pratiques pour encadrer le développement en toute sécurité des voitures autonomes, accélérer leur déploiement et leur commercialisation. Ce document, qui comprend quinze points principaux, veut centraliser les différentes règlementations portant sur les aspects techniques de ces véhicules pouvant se conduire tout seuls et censés «sauver des vies». Il concerne l’ensemble des entreprises automobiles et technologiques (Tesla, Uber, Mercedes-benz, Ford, General Motors, Google…) travaillant sur la technologie autonome, a tenu à préciser le département du Transport (DoT). Il est notamment demandé aux constructeurs de partager avec le ministère les données et les informations sur leurs technologies avant les tests en situation réelle.

Lire sur TVA Nouvelles