Stéphane Gagné / Le Devoir :

La souveraineté alimentaire, c’est sans doute plus facile à réaliser que la souveraineté politique, au Québec. Et pourtant, ce concept qui permet d’atteindre un certain degré d’autosuffisance alimentaire a été relégué à l’arrière-plan depuis l’élection du gouvernement libéral, résultat de l’absence de politique agroalimentaire. Dans l’espoir de le remettre sur la sellette, l’Union des producteurs agricoles (UPA) et la Coalition pour la souveraineté alimentaire organisent une conférence publique le 21 septembre sur ce thème au Centre canadien d’architecture. La soirée, animée par le journaliste radiocanadien Louis Lemieux, promet d’être intéressante. Parmi les conférenciers, on compte Jean Charest, ancien premier ministre du Québec, Geneviève Parent, avocate, professeure titulaire à la Faculté de droit de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche en droit sur la diversité et la sécurité alimentaire, et Alain Lipietz, économiste, homme politique et auteur, directeur de recherche en économie au Conseil national de la recherche scientifique en France.

Lire sur Le Devoir