Annie Morin / Le Soleil :

(Québec) Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a publié en douce les études en sa possession sur un troisième lien routier entre Québec et Lévis. La grosse majorité des documents datent des années 70 et les plus contemporains sont déjà bien connus du public. Rien pour satisfaire la soif de données récentes de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Les 13 références sont apparues mercredi sur le site web du ministère sous la mention «études et recherches relatives à un 3e lien entre Lévis et Québec».

La toute nouvelle étude de faisabilité technique et des coûts d’un tunnel, réalisée par le professeur Bruno Massicotte, arrive en tête de liste. Suivent une série d’études sur un lien interrives produites dans les années 70, à l’exception du rapport Tecsult de 1999 fréquemment cité dans le dossier en titre.

Les tracés les plus courants proposent de relier le chemin des Îles ou le secteur Saint-David à Lévis à celui de la colline parlementaire ou encore la route L’Allemand à l’île d’Orléans. Si des défis techniques sont identifiés, aucun rapport ne conclut que l’entreprise est impossible.

Sur la base d’un courriel interne du MTQ et d’une demande d’accès à l’information, la CAQ réclame depuis des mois la publication de toutes les données sur le troisième lien accumulées en marge de la planification du futur pont de l’île d’Orléans. Or, rien de tout cela ne transparaît ici.

Lire sur Le Soleil

Troisième lien: des études sans intérêt pour Lessard

(Québec) Les études réalisées dans les années 70 sur un troisième lien routier entre Québec et Lévis n’ont rien d’intéressant pour le ministre Laurent Lessard.

Mercredi, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a publié en douce les études en sa possession sur un troisième lien routier entre Québec et Lévis. La grosse majorité des documents datent des années 70 et les plus contemporains sont déjà bien connus du public. Au total, il y a 13 inscriptions. Si des défis techniques sont identifiés, aucun rapport ne conclut que la construction d’un tunnel ou d’un autre pont est impossible.

Le ministre des Transports n’accorde pas une grande valeur au passé dans ce dossier. «Ce ne sont pas les études d’il y a 40 ans qui m’intéressent, c’est celles d’aujourd’hui, a affirmé M. Lessard, jeudi. (…) Il y a peut-être quelque chose d’intéressant il y a 40 ans, mais le problème est vraiment différent aujourd’hui.»

Le ministre Lessard assure qu’il n’a pas cherché à dissimuler l’existence des études, comme le lui reproche la Coalition avenir Québec (CAQ). «Des affaires qui étaient dans le ministère depuis 40 ans ont été numérisées et rendues publiques, a-t-il déclaré. Je ne peux pas aller plus vite que la numérisation.»

Lire sur Le Soleil

Les études sur le 3e lien réjouissent les maires de Québec et Lévis

Lire sur ICI Radio-Canada

Études sur le 3e lien : « une gestion catastrophique » du PLQ, selon l’opposition

Un texte de Charles D’Amboise / ICI Radio-Canada : 

Au lendemain de la publication d’une série d’études sur la réalisation d’un troisième lien entre Québec et Lévis, les partis d’opposition dénoncent la « gestion catastrophique » du ministère des Transports (MTQ) dans le dossier.

Les analyses, dont certaines remontent à plus de 40 ans, révèlent notamment que le gouvernement savait dès 1975 que la construction d’un tunnel entre les deux rives était techniquement faisable.

Pour la députée péquiste Agnès Maltais, ces publications, « qui arrivent trop tard », démontrent un « sérieux manque de transparence » de la part du gouvernement.

Le MTQ a rendu publiques, mercredi soir, une vingtaine d’études portant sur la réalisation d’un tunnel ou d’un pont entre Québec et Lévis.

Lire sur ICI Radio-Canada