Marie-Ève Dumont / Jounaliste, Journal de Montréal :

Une famille de Saint-Constant n’a mangé que de la nourriture biologique pendant un mois. Résultat: les aliments étaient plus goûteux, tout le monde se sentait mieux et les parents ont perdu 10 livres chacun. Toutefois, leur facture d’épicerie a doublé. «On a eu besoin d’un bon moment d’adaptation pour trouver le même genre d’aliments que l’on aimait dans le biologique et d’une plus grande organisation pour les repas parce qu’on avait moins de choix», raconte Isabelle Poulin.

Lire sur Le Journal de Montréal