Alexandre Shields / Le Devoir :

L’exploitation des énergies fossiles du Québec pourrait compromettre les efforts de lutte contre les changements climatiques, conclut l’évaluation environnementale stratégique sur les hydrocarbures dirigée par le gouvernement Couillard. Les rapports publiés lundi mettent la table pour l’extraction du pétrole et du gaz. Sans préavis, le gouvernement a mis en ligne lundi après-midi les rapports des deux évaluations environnementales stratégiques (EES) lancées en mai 2014, des documents qui synthétisent les conclusions de 64 études et qui totalisent 350 pages. La première EES ratissait très large puisqu’elle portait sur l’ensemble de la filière des énergies fossiles au Québec, soit l’exploitation d’éventuels gisements en milieu terrestre et marin, mais aussi tous les modes de transport sur le territoire de la province. La deuxième abordait spécifiquement le cas de l’île d’Anticosti.

Lire sur Le Devoir

Journal de Québec : L’exploitation des hydrocarbures «difficilement conciliable» avec la cible des GES