Alain Laforest / Le Journal de Montréal :

Rien ni personne ne peut arrêter l’exploration d’Hydrocarbures sur l’île d’Anticosti, clame le PDG de Pétrolia. «Rien ne peut arrêter ce projet et, c’est l’esprit dans lequel il a été négocié par le gouvernement, que rien ne peut arrêter ce contrat», soutient Alexandre Gagnon qui est à la tête de Pétrolia depuis mai 2014. Dans une rare entrevue, accordée à TVA Nouvelles, Alexandre Gagnon a souhaité revenir sur la saga entourant l’exploration des hydrocarbures sur l’île d’Anticosti. Il montre du doigt le premier ministre Couillard pour la tournure des événements. Le PDG de la compagnie pétrolière s’explique mal les déclarations multiples du premier ministre depuis la conférence sur les changements climatiques de Paris. «Il faut laisser la chance à la science, il faut aller au bout des choses et j’espère, comme Québécois, que l’État va respecter ses contrats», affirme le PDG lorsqu’on lui demande ce qu’il aimerait dire au premier ministre. (…)

«Est-ce qu’il y a une garantie qu’il va y avoir une exploitation sur Anticosti? On ne sait même pas si l’exploration va être bonne, c’est un projet pour déterminer “Y a-t-il quelque chose d’exploitable commercialement?” et actuellement, on préfère un peu jouer à l’autruche, ne pas savoir», regrette le PDG.

Lire sur Le Journal de Montréal