Hélène Baril / La Presse :

Les trois États de la Nouvelle-Angleterre, qui avaient lancé un appel de propositions pour acheter de l’énergie propre, n’ont retenu aucune des deux offres d’Hydro-Québec, ce qui constitue un revers important pour la société d’État, qui veut augmenter ses revenus d’exportation.

Hydro-Québec et son partenaire Eversource comptaient sur ce contrat avec les États du Massachusetts, du Connecticut et du Rhode Island pour financer leur projet conjoint Northern Pass, une nouvelle ligne de transport de 1,6 milliard US entre le Québec et le New Hampshire.

La décision des trois États de ne pas retenir la proposition d’Hydro-Québec et de son partenaire est donc un coup dur pour Northern Pass, mais elle ne signifie pas la mort du projet, selon la société d’État. « Le projet reste réalisable », affirme son porte-parole, Gary Sutherland.

Lire sur La Presse