Thomas Deshaies / L’Écho Abitibien :

C’est la veille de la Journée internationale des femmes que l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue a annoncé la création du Laboratoire de recherche sur les enjeux relatifs aux femmes autochtones – Akwatisiw, dirigé par la professeure Suzy Basile.

«Akwatisiw, en langue Atikamekw, désigne une personne forte, alerte, qui reste debout, qui surveille et protège le territoire», peut-on lire dans le communiqué de l’UQAT.

La création d’un nouveau groupe de recherche vient répondre à une demande des Premiers Peuples en raison d’un déficit de production de recherches scientifiques sur les enjeux reliés aux femmes autochtones.

«C’est un secteur où il manque beaucoup de travaux, souligne la professeure Basile. Il s’agit de mettre les forces de chacune et de chacun en commun pour certains projets de recherche», explique celle qui travaille à mettre sur pied le laboratoire depuis plusieurs mois.

Lire sur L’Écho Abitibien