ICI Radio-Canada :

Après l’annonce du gouvernement du Québec d’autoriser la compagnie Pétrolia à réaliser trois forages exploratoires sur l’île d’Anticosti, Patrick Bonin, responsable campagne climat-énergie à Greenpeace Canada, en entrevue avec Michel C. Auger, s’est dit déçu du virage à 180 degrés du premier ministre Philippe Couillard. Patrick Bonin se désole que la technique de la fracturation hydraulique sera utilisée alors que, selon lui, il existe un moratoire au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve.

Lire sur ICI Radio-Canada