Christine Bureau / ICI Radio-Canada : 

Après Montréal, Québec et les Laurentides, au tour de Sherbrooke de réfléchir à l’idée de lancer une monnaie locale. Faut-il s’attendre à voir naître un « dollar sherbrookois »? « Lancer sa monnaie locale, ce n’est pas une utopie », assure d’emblée le chercheur à l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques, Mathieu Dufour. Calgary, Toronto et la Gaspésie, pour ne nommer qu’elles, ont déjà leurs propres billets en circulation. Comme le projet est embryonnaire, le groupe a préféré ne pas commenter le dossier publiquement, mais une page Facebook Monnaie locale/Estrie est consacrée au projet et les réunions, publiques, y sont toujours annoncées.

L’exemple du demi 

Le demi gaspésien, lancé l’an dernier, est peut-être le plus récent exemple d’une monnaie locale qui fonctionne. Les billets de 20 dollars coupés en deux circulent entre les Gaspésiens et une trentaine de commerces. Leur valeur est ainsi elle aussi coupée de moitié. « Ça faisait déjà un bon moment qu’on étudiait la question d’une monnaie locale. On est dans une région qui est pleine de ressources, mais étrangement, on a de la misère à faire vivre ceux qui les exploitent », explique l’un des co-instigateurs du demi, Patrick Dubois.

Lire sur ICI Radio-Canada

Groupe Facebook Monnaie locale Sherbrooke/Estrie