Maxime Bergeron / La Presse :

(Ottawa) Le ministre des Finances du Québec a dû se défendre de manquer de leadership dans le dossier du Réseau électrique métropolitain (REM), hier, après des révélations de La Presse sur les incertitudes qui entourent le financement fédéral du projet de train électrique.

À lire aussi : Train de la Caisse: Ottawa sollicite des conseils financiers

Selon nos informations, Ottawa a lancé à la mi-février un appel d’offres pour trouver une firme qui l’aidera à analyser un « investissement financier éventuel » dans le REM. L’entreprise n’a toujours pas été choisie. En somme, le gouvernement fédéral se questionne toujours sur la forme que pourrait prendre sa participation, jugée essentielle à la réalisation du projet de 6 milliards de dollars.

« Ça n’a pas l’air assuré du tout, a lancé hier François Bonnardel, porte-parole de la Coalition avenir Québec en matière de finances. Si on regarde ce qui s’est passé avec Bombardier, ce fut extrêmement long avant que le fédéral s’engage, et là, on mandate une firme pour faire une analyse financière. »

Lire sur La Presse

La Presse : Pont d’étagement: le maire de Brossard fait fi de la grogne des citoyens