ICI Radio-Canada avec La Presse Canadienne :

Les fluides issus de la fracturation hydraulique, un procédé utilisé pour extraire du sol du pétrole ou du gaz naturel, sont très nocifs pour la santé des poissons, même en faible concentration, révèle une étude de l’Université de l’Alberta.

À lire également : Fracturation hydraulique : L’EPA confirme le risque de la fracturation hydraulique pour l’eau

Les chercheurs ont démontré que des déversements dans des cours d’eau ont des conséquences notamment de stress oxydatif, de perturbation endocrinienne et de biotransformation sur la faune aquatique.

Leurs tests ont été réalisés sur des truites arc-en-ciel. Même avec une concentration de 2,5 litres de fluides par 100 litres d’eau douce, constatent-ils, les impacts sur le foie et les branchies des poissons étaient significatifs.

Lire sur ICI Radio-Canada