Martin Croteau / La Presse :

(Québec) Le Fonds vert finance à coups de centaines de millions de dollars des programmes de lutte contre les changements climatiques qui n’ont jusqu’ici entraîné à peu près aucune baisse des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Des documents rendus publics par le ministère de l’Environnement révèlent pour la première fois l’effet réel des 19 programmes qui ont reçu 718,8 millions du Fonds vert, en date du 31 mars 2016. Certaines de ces initiatives visent à encourager l’achat de voitures électriques, d’autres, à améliorer les transports en commun, d’autres encore, à stimuler les pratiques vertes en agriculture et dans différentes industries.

En date du 31 mars 2015, ils avaient généré une réduction totale de 0,2 mégatonne de GES par an. C’est l’équivalent d’une baisse de 0,24% des émissions totales du Québec, qui atteignaient 82,1 mégatonnes en 2014.

Ces résultats prouvent que les efforts du Québec pour lutter contre les changements climatiques sont déficients estime Pierre-Olivier Pineau, titulaire de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie à HEC Montréal. «Il est urgent de donner une direction aux efforts de réduction des GES», dit-il.

Lire sur La Presse