Martin Croteau / La Presse :

Des millions de dollars du Fonds vert financent des programmes qui ont un effet incertain, voire inexistant, sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) du Québec, révèle une série de documents obtenus par La Presse. Le Parti québécois a colligé la totalité des «fiches de suivi» remplies par les ministères qui reçoivent de l’argent du Fonds vert. L’analyse de ces 500 pages de documents révèle que les fonctionnaires n’ont parfois pas la moindre idée de l’impact de leurs programmes sur les efforts de lutte contre les changements climatiques. Quelques exemples? Le ministère des Ressources naturelles écrit noir sur blanc qu’«il n’y a pas de cible de réduction d’émissions de GES » associée au programme Technoclimat. Les responsables de Véloce II, un programme d’aide financière aux infrastructures cyclables, reconnaissent que son impact est « très difficile à documenter».

Lire sur La Presse