Le Devoir :

La ministre fédérale du commerce international, Chrystia Freeland, était à Montréal lundi. Compagnies forestières et personnes opposées au Partenariat Transpacifique se proposaient de lui manifester leurs inquiétudes. Dans un reportage d’Ici Radio-Canada, l’ex-négociateur en chef du Canada dans le dossier du bois d’oeuvre, Carl Grenier, soutient que « les États-Unis ont été inflexibles ». Au cours des rencontres des dernières semaines entre Ottawa et Washington, « les Américains n’ont présenté que la position de leur industrie et ça ne changera pas ».

Lire sur Le Devoir

TVA Nouvelles : Bois d’oeuvre : le gouvernement PLQ demande l’aide du fédéral

ICI Radio-Canada : Inquiétudes en Abitibi-Témiscamingue en lien avec le piétinement des négociations sur le bois d’oeuvre