Louis Potvin / Le Quotidien :

La fermeture de la scierie de Saint-Thomas-Didyme de Produits forestiers Résolu ne serait pas causée par un retard concernant la vente de bois aux enchères par le Bureau de mise en marché des bois, mais plutôt par une récolte et une transformation accélérées des volumes attribués à la multinationale.

Le Bureau de mise en marché des bois explique qu’il a réalisé des ventes sur une période de cinq ans, comme le prévoyait le plan quinquennal 2013-2018. « Dans les faits, ç’a commencé en 2012-2013 afin que les entreprises puissent avoir la prévisibilité requise afin de planifier la récolte et construire les chemins forestiers comme le demandait le Conseil de l’industrie forestière. La vente se terminait donc en 2016 pour une récolte en 2017 », explique Sébastien Lefebvre, directeur des opérations territoriales de mise en marché, Bureau de mise en marché des bois.

Lire sur Le Quotidien