Stéphanie Bérubé / La Presse :

Alors qu’il était relativement stable depuis 2009, le nombre de fermes québécoises qui passent à l’agriculture biologique est en forte augmentation depuis deux ans.

Hausse impressionnante

On avait l’impression que le bio stagnait au Québec, et c’était un peu vrai. Entre 2009 et 2013, il y avait plus ou moins 1000 fermes biologiques, avec environ le même nombre de nouveaux producteurs que d’abandons, chaque année. Depuis 2014, la balance est positive. Selon les derniers chiffres officiels, il y a 1250 fermes bios au Québec, mais environ 250 fermes sont en transition, ce qui soutiendra une croissance très forte pour quelques années. « Depuis la fin de 2015, nous avons reçu une hausse des demandes de 25 % à 30 %, c’est énorme », confirme Jorge Fontecilla, directeur général de l’organisme de certification Québec Vrai.

Sirop et végétaux

Cette croissance est menée par les acériculteurs qui font du sirop bio, les maraîchers et les producteurs de grandes cultures qui se convertissent à l’agriculture biologique, explique l’agronome Jean Duval, directeur du Centre d’expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité. « C’est un mouvement de masse », dit-il. Surtout que dans l’ensemble, le nombre de fermes au Québec diminue, note l’agronome. Malgré la hausse, le bio ne représente présentement que 4 % de la production agricole québécoise. Selon Jean Duval, on vient toutefois de franchir un seuil psychologique qui devrait aussi stimuler la croissance.

Lire sur La Presse