AFP :

L’augmentation du niveau de vie en Asie s’accompagne d’une hausse préoccupante de la quantité de déchets électroniques générés par le continent, selon une étude de l’ONU qui s’inquiète de leur impact sanitaire et environnemental.

La quantité de déchets d’équipements électriques et électroniques générée en Asie a augmenté de 63 % en cinq ans, selon ce rapport publié dimanche par l’Université des Nations unies, qui lance un appel à l’amélioration urgente des procédures de recyclage et de retraitement.

«Pour un grand nombre de pays qui manquent d’infrastructures de gestion environnementalement durable des déchets électroniques, l’augmentation des volumes est inquiétante», déclare le responsable du programme sur les cycles durables de l’Université des Nations unies, Ruediger Kuehr, cosignataire du rapport.

Pendant des années, la Chine et plusieurs pays de la région ont été les décharges dans lesquelles les pays développés déversaient leurs produits électroniques usagés, qui étaient «recyclés» dans des usines bon marché où l’environnement et la santé des travailleurs étaient tout sauf une préoccupation.

Lire sur La Presse

La mégapoubelle planétaire

Jacky Durand, Libération / Le Devoir :

Selon l’ONU, le gaspillage atteint près de 1,3 milliard de tonnes par an malgré de petits pas encourageants qui sont faits

Piqûre de rappel dans votre cuisine au début de 2017 : chaque année, en France, 10 millions de tonnes de produits alimentaires, d’une valeur commerciale de 16 milliards d’euros (22,4 milliards $ CAN), sont perdues ou gaspillées, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Ramené à votre assiette, cela représente 29 kilos de nourriture par an et par consommateur, soit 34 grammes par repas.

Dans les rayons de votre supermarché, ce n’est pas mieux : avec près de 1,4 million de tonnes de produits — l’équivalent de 2,8 milliards de repas de 500 grammes —, la distribution produit 14 % des pertes et gaspillages alimentaires. Coupable, aussi, la restauration collective, qui balance chaque année à la poubelle 540 000 tonnes de nourriture.

La grande distribution gaspillage

Après avoir longtemps fermé les yeux sur ce gâchis mondialisé (près de 1,3 milliard de tonnes par an, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, la FAO), des acteurs de la grande bouffe planétaire ont décidé de mettre le nez dans cette poubelle sans fond. Oh, certes, ce n’est pas encore le Grand Soir de la chasse au gaspillage, mais il y a des petits pas encourageants.

Lire sur Le Devoir