Boris Proulx / Le Devoir :

La convergence des luttes devrait avoir, cette année, une touche locale avec la critique des projets de pipeline de TransCanada et du pétrole d’Anticosti

L’édition 2016 du Forum social mondial (FSM) ne fera pas exception à la tradition de ces rencontres citoyennes internationales : l’environnement y tiendra toujours un rôle central. Malgré les avancées notables du sujet dans les sphères politiques et diplomatiques, l’environnement demeure une force de mobilisation de la société civile incontournable. La convergence des luttes devrait d’ailleurs avoir, cette année, une touche locale avec la critique des projets de pipeline de TransCanada et du pétrole d’Anticosti. Chico Whitaker, l’un des organisateurs du tout premier Forum social mondial, à Porto Alegre, au Brésil, retient de cette rencontre les balbutiements de la convergence des luttes, combinant environnement et causes sociales. L’intégration des droits autochtones, par exemple, est caractéristique de ce « nouvel écologisme » du XXIe siècle. « Avant, ce n’était que les excentriques qui parlaient de ça », se souvient l’intellectuel brésilien, joint à son domicile de São Paulo.

 Lire sur Le Devoir