Marie Christine Trottier / Le Journal de Montréal :

Alors que Montréal vient de connaître un autre épisode de smog, des experts croient que la Ville devrait patrouiller davantage durant ces périodes pour sanctionner les citoyens qui utilisent leurs foyers à bois.

«Ce n’est pas tout d’avoir un règlement [pour diminuer le smog], il faut l’appliquer de façon efficace», lance André Bélisle, président de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA), qui se demande si les inspecteurs censés vérifier l’application du règlement interdisant l’utilisation des foyers au bois pendant les épisodes de smog sont assez nombreux.

Samedi, Montréal a connu un épisode de smog de quelques heures. Depuis août 2015, date d’entrée en vigueur de ce règlement, il y a eu une dizaine de périodes de smog mais aucune amende émise, une situation qualifiée d’intrigante par certains.

«Il doit y avoir un effort de civisme et de surveillance pendant les épisodes de smog», souligne aussi Dr François Reeves, de l’École de santé publique de l’Université de Montréal, qui est d’accord que la Ville devrait mieux appliquer le règlement.

Lire sur Le Journal de Montréal