ICI Radio-Canada :

Lors de son congrès annuel, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) s’est positionnée contre le projet d’exploitation pétrolière à Anticosti et en faveur d’un plus grand support du gouvernement concernant l’accès aux technologies en région. Les membres de la FQM ont appuyé à l’unanimité une résolution déposée par le maire d’Anticosti pour demander le retrait des trois permis de fracturation déjà accordés sur l’Île. La FQM demande aussi d’imposer un moratoire de cinq ans sur la fracturation sur Anticosti. Le maire de la municipalité de l’Île-d’Anticosti, John Pineault, se réjouit de cet appui. Il critique à nouveau la position du premier ministre Philippe Couillard, qui a déclaré cette semaine que le dossier d’Anticosti se règlerait « par lui-même ». Il invite d’ailleurs le premier ministre à ne pas laisser traîner le dossier.

Lire sur ICI Radio-Canada