La Presse Canadienne :

Une coalition de gens d’affaires du Nouveau-Brunswick souhaite que le gouvernement provincial lève son moratoire sur la fracturation hydraulique, décrété en décembre 2014. Les regroupements de chefs d’entreprises ont convoqué une conférence de presse mardi à Fredericton pour faire valoir leur point de vue. La fracturation hydraulique permet de casser la roche enfouie sous terre, par injection d’un liquide sous haute pression, afin d’en extraire du gaz ou du pétrole dit « de schiste ». Joel Richardson, vice-président pour le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard de Manufacturiers et Exportateurs du Canada, est de ceux qui demandent au gouvernement libéral de lever le moratoire sur ce procédé.

Lire sur ICI Radio-Canada