Simon Boivin / Le Soleil :

(Québec) «Malheureusement, il est habituel» qu’un manque d’informations prolonge les délais avant l’autorisation d’un projet comme celui de Pétrolia sur l’île d’Anticosti, affirme le ministre David Heurtel. Le directeur général de Pétrolia, Alexandre Gagnon, a récemment écrit au ministre de l’Environnement pour déplorer que les certificats d’autorisation pour du forage exploratoire sur l’île tardent à être émis. L’entreprise Hydrocarbure Anticosti – dont le gouvernement est actionnaire à 35 % – a repoussé à la saison estivale 2017 la fracturation hydraulique prévue cet été.

Lire sur Le Soleil

Le Journal de Montréal : Anticosti: Couillard tente de «saboter» le projet, selon la CAQ