Alexandre Shields / Journaliste, Le Devoir :

Le déversement de pétrole des sables bitumineux provoqué par un bris sur le pipeline Keystone de TransCanada, au Dakota du Sud, est beaucoup plus important que ce qui avait été annoncé en début de semaine. Au lieu des 700 litres annoncés au départ, ce serait au moins 63 600 litres de brut qui auraient fui de la conduite. Mais près d’une semaine après la détection du déversement, la pétrolière a affirmé vendredi qu’elle aurait localisé l’origine de la fuite.

Lire sur Le Devoir

ICI Radio-Canada : Keystone : TransCanada reçoit le feu vert pour reprendre ses activités