Alexandre Shields / Le Devoir :

La Ville de Gatineau s’oppose au projet de pipeline Énergie Est dans sa forme actuelle. Le conseil municipal a adopté mardi soir une résolution en ce sens, ce qui signifie que trois des quatre plus grandes villes du Québec sont contre le projet de TransCanada. Un total de 17 élus de la municipalité ont voté en faveur de la résolution d’opposition à Énergie Est, alors que deux ont voté contre. Mais comme la résolution a été modifiée avant son adoption, il n’a pas été possible d’en obtenir une copie mercredi en fin de journée. (…)

Le refus de Gatineau vient gonfler la fronde du monde municipal québécois contre le projet de pipeline destiné essentiellement à l’exportation de pétrole des sables bitumineux. À titre d’exemple, la Communauté métropolitaine de Montréal, qui comprend de 82 municipalités, dont Montréal et Laval, s’oppose à Énergie Est. L’Union des producteurs agricoles s’est aussi opposée au projet de pipeline de 4600 kilomètres, de même que les principales centrales syndicales du Québec.

Lire sur Le Devoir