Joanie Mailhot / Le Courrier du Sud :

Lors de la séance régulière du conseil municipal, lundi soir, la Ville de Bécancour a adopté une résolution visant à réaffirmer son opposition à l’exploitation des gaz de schiste sur son territoire.

Les élus estiment que cette volonté s’inscrit en conformité avec la position clairement adoptée dans le mémoire produit en mai 2014. «Nous avons choisi de rédiger cette résolution en suivi de la lettre de Michael Binnion, président de Questerre, relativement aux intentions de la firme d’explorer ou exploiter les gaz de schiste sur le territoire de la Ville de Bécancour», exprime le maire, Jean-Guy Dubois.

L’objectif poursuivi par les environnementalistes, selon lui, c’est de faire suffisamment de pression auprès du ministre, pour qu’il adopte un règlement respectueux pour les citoyens respectueux de l’eau.

M. Dubois a toutefois tenu à rappeler qu’il n’est pas de la responsabilité légale d’une municipalité de réglementer sur des questions qui touchent les richesses naturelles et l’eau. «Ça revient au ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles», croit-il.

Le Courrier du Sud