La Presse Canadienne :

Québec n’a pas encore délivré d’autorisations à Questerre, une société albertaine qui veut relancer le gaz de schiste dans la vallée du Saint-Laurent.

Cependant, les organisations écologistes soupçonnent l’entreprise en question, Questerre, d’attendre simplement la mise en place de réglementations favorables à venir avant de passer à l’action. En effet, le projet de loi 102, actuellement à l’étude, permettrait au ministre de l’Environnement d’autoriser des projets-pilotes s’il est adopté.

Or, dans un communiqué diffusé la semaine dernière, Questerre a fait savoir qu’elle jaugeait le potentiel de ses gisements dans les régions de Bécancour et Lotbinière, en vue de lancer des projets-pilotes. (…)

La semaine dernière, le RVHQ, qui regroupe 130 comités de citoyens, a fait savoir que la résistance s’organisait et qu’il entendait contrecarrer les projets éventuels de Questerre.

Selon l’organisation, l’industrie des gaz de schiste ne recueille aucune acceptabilité sociale dans Lotbinière et Bécancour. Les citoyens s’inquiètent en effet de « tous les aspects » de cette industrie, a souligné la porte-parole du RVHQ, Carole Dupuis.

Elle a évoqué les liens entre les techniques non conventionnelles d’extraction des gaz de schiste, comme la fracturation hydraulique, et la contamination de l’eau potable, en citant plusieurs études.

Lire sur ICI Radio-Canada

98,5 FM : Gaz de schiste: Questerre veut lancer des projets-pilotes à Bécancour et dans Lotbinière

Le Courrier du Sud : Des évaluations dans Bécancour et Lotbinière