Michel Laliberté / La Voix de l’Est :

(Granby) Les municipalités doivent pouvoir établir des distances séparatrices entre leurs sources d’eau et les activités liées aux gaz de schiste. Plus de 300 d’entre elles exigent que Québec leur reconnaisse ce droit.

Coup sur coup depuis deux mois, les municipalités de Saint-Joachim-­de-Shefford, Warden, Shefford et Waterloo se sont jointes au mouvement municipal lancé en 2014 par le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec­ (RVHQ).

Elles ont adopté un règlement sur le rayon de protection des sources d’eau souterraines et de surface sur leur territoire. Le conseil municipal de Saint-Cécile-de-Milton a déposé une motion en ce sens lundi et celui de Saint-Alphonse-de-Granby en discutera la semaine prochaine.