Marie-Ève Trudel / ICI Radio-Canada : 

Avec la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2, les installations ne représentent plus un risque pour les populations avoisinantes, ce qui entraîne l’abolition du Plan des mesures d’urgence nucléaire par l’Organisation régionale de la sécurité civile de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Ainsi, la prise d’iode par les gens qui résident dans un périmètre de huit kilomètres de la centrale n’est plus requise. Les comprimés d’iode protègent contre le risque d’accident avec rejet d’iode radioactif et ce risque est désormais inexistant, précise la Direction de santé publique de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Lire sur ICI Radio-Canada

Le Nouvelliste : Gentilly-2: fini le plan de mesures d’urgence nucléaire