Philippe Mercure / Journaliste, La Presse :

Le gouvernement du Québec s’est attiré des éloges pour ses ambitieuses cibles de réduction de gaz à effet de serre. Le hic : il n’y a « absolument rien en place » pour les atteindre. Et la province doit rapidement créer un institut scientifique capable d’identifier les meilleures mesures à implanter. C’est le message que lance le physicien et ancien coprésident de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec, Normand Mousseau.

Lire sur La Presse