Sarah R. Champagne / Le Devoir :

La gestion du remplacement des conduites d’eau en plomb est « de l’improvisation », dénonce Projet Montréal, par la voix du conseiller Peter McQueen. Le parti souhaite que la métropole fasse pression auprès de Québec afin d’obtenir des subventions pour les propriétaires devant remplacer des tuyaux composés de ce métal lourd et toxique. Montréal s’est engagé depuis 2007 à remplacer les 60 000 conduites de ce type dans son réseau d’aqueduc d’ici 2026, pour se conformer à une norme provinciale. À mi-chemin de cette échéance, seules 9000 d’entre elles ont été retirées. La Ville change en fait la partie de la tuyauterie qui court sous le sol depuis le milieu de la rue jusqu’aux édifices de huit logements et moins. Elle s’en remet aux propriétaires pour la portion restante.

Lire sur Le Devoir