Un texte de Sylvie Fournier Courriel d’Enquête

EXCLUSIF – Un directeur de chantier de TransCanada a entretenu des liens d’affaires avec le clan mafieux des Rizzuto, alors qu’il travaillait auprès d’une autre compagnie de construction de pipelines en 2005. C’est ce qui ressort de certains éléments de la preuve de l’opération Colisée menée par la GRC à l’époque. Les liens entre le gestionnaire Stéphane Bélanger et Nick Rizzuto fils sont révélés dans plusieurs conversations téléphoniques captées par écoute électronique en 2005. À ce moment, le fils aîné du parrain de la mafia s’occupait des affaires du clan sicilien pendant que son père, Vito Rizzuto, était en prison.

Le clan Rizzuto et des membres de son entourage avaient été mis sous écoute dans le cadre de l’enquête qui visait à démanteler la mafia italienne à Montréal.

Lire sur ICI Radio-Canada