La Presse Canadienne :

CALGARY – La décision par un gestionnaire de fonds de retraite public en Ontario d’étudier les conséquences potentielles des changements climatiques vient montrer une nouvelle fois que les administrateurs de régimes de retraite sont de plus en plus inquiets de l’impact sur leurs finances.

OPTrust a dévoilé un rapport la semaine dernière qui examinait comment quatre scénarios de changements climatiques, prenant en considération les changements politiques et les désastres comme les ouragans et les incendies de forêt, pourraient avoir un impact sur son portefeuille de 18 milliards $.

Le chef de la direction, Hugh O’Reilly, a affirmé que les discussions et les réflexions étaient nombreuses, mais que celles-ci n’en étaient qu’à leurs débuts du point de vue de l’investisseur.

M. O’Reilly, qui administre le régime au nom du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO), a souligné qu’il était ardu d’évaluer les risques étant donné le peu d’informations dévoilées par les entreprises.

Lire sur L’actualité