Vicky Boutin / ICI Radio-Canada :

Le directeur scientifique du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), Robert Michaud, réitère que la population de bélugas dans le Saguenay et le Saint-Laurent est à risque si le trafic maritime augmente.

Lundi, l’ex-député Stéphan Tremblay, embauché par GNL Québec, mentionnait que le projet de construire une usine de liquéfaction de gaz naturel au terminal maritime de Grande-Anse et le projet d’Ariane Phosphate ne feraient que ramener le trafic maritime sur le Saguenay à ce qu’il était dans les années 80.

En entrevue à l’émission L’heure de pointe, Robert Michaud a affirmé que revenir aux années 80 dans ce domaine n’est pas nécessairement une bonne idée puisque les gestes très nocifs pour l’environnement étaient monnaie courante.

« Il y a un risque à augmenter le trafic maritime, non seulement dans le Saguenay, mais aussi dans le chenal nord de l’estuaire maritime. »

Lire sur ICI Radio-Canada