Nathalie Jollien, Le Temps / Le Devoir :

Le moteur de recherche, couplé à une application permettent de cartographier les données sur les espèces étudiées

En analysant automatiquement des milliers de photos indexées par Google Images, une application aide les scientifiques à étudier la flore et la faune sans bouger de leur ordinateur. Oubliées les soirées à patauger dans les étangs ou les longues journées d’affût en pleine nature ! Selon l’étude parue le 11 mai dans la revue Methods in Ecology and Evolution, les biologistes peuvent dorénavant, s’ils le souhaitent, collecter leurs données confortablement installés dans un fauteuil de bureau.

Lire sur Le Devoir