Louis Gagné / Le Journal de Montréal :

QUÉBEC – Martine Ouellet accuse le gouvernement Couillard de vouloir faire passer en douce la nouvelle réglementation sur les hydrocarbures en l’insérant dans un projet de loi fourre-tout. La candidate à la direction du Parti québécois (PQ) reproche aux libéraux d’avoir attendu à la toute fin de la session parlementaire pour présenter le projet de loi 106 portant sur la mise en œuvre de la Politique énergétique. Elle déplore également que le gouvernement ait convoqué des consultations particulières en plein été. (…)

L’aspirante-chef déplore également que le gouvernement rende l’adoption de mesures liées à l’électrification des transports et à la transition énergétique conditionnelle à l’adoption de la Loi sur les hydrocarbures. «Ça ressemble pas mal à du chantage», a-t-elle dénoncé. Martine Ouellet demande aux libéraux de scinder le projet de loi 106 afin d’y extraire les dispositions touchant l’exploration et l’exploitation des ressources pétrolières et gazières. Elle les invite du même souffle à s‘inspirer des recommandations formulées à la suite des consultations menées ces dernières années, notamment celles portant sur les gaz de schiste.

Lire sur Le Journal de Montréal