Joane Bérubé / ICI RAdio-Canada :

Selon un chercheur en océanographie, les grandes marées du Saint-Laurent ne sont pas propres à l’équinoxe d’automne. Chercheur en océanographie physique de l’institut des sciences de la mer à Rimouski, Daniel Bourgault soutient que l’effet équinoxe/solstice d’automne sur les marées est trop minime dans le golfe Saint-Laurent pour être observé. Une année compte deux équinoxes soit entre les 19 et 21 mars, puis entre les 22 et 23 septembre et deux solstices soit le jour le plus long de l’année, autour du 21 juin et le jour le plus court de l’année autour du 21 décembre. Daniel Bourgault a compilé les données des marées dans le secteur de Rimouski sur une période de 30 ans. Les résultats sont très étonnants.

Lire sur ICI Radio-Canada

Changements de saisons et équinoxes démystifiés

Ève Christian / ICI Radio-Canada :

Le 22 septembre à 14 h 21 TU (temps universel), l’automne est arrivé! Le 22? Quand on était écolier, on nous apprenait, pour simplifier les choses, que les saisons changeaient le 21 tous les trois mois. Mais ce n’est pas vrai. Explications. Tout en tournant sur elle-même en 24 heures, notre planète se déplace autour du Soleil. C’est ce qui génère les jours et les nuits. Les saisons, elles, correspondent à une portion de l’espace de cette révolution autour du Soleil qui n’est pas circulaire, mais elliptique. Le Soleil n’étant pas au centre, la Terre est à la plus courte distance (périhélie) le 3 janvier, en plein hiver; et le 3 juillet, en plein été, elle est le plus loin (aphélie). Pas logique, dites-vous?

Lire sur ICI Radio-Canada