Luc Larochelle / La Tribune :

SHERBROOKE) Le premier ministre Philippe Couillard a erré en insinuant que le projet Northern Pass était moins pertinent depuis qu’Hydro-Québec a échappé des contrats de livraison d’énergie que les États du Rhode Island, du Connecticut et du Massachusetts ont plutôt accordés à des concurrents de l’énergie éolienne et solaire, en octobre dernier.

M. Couillard a fait cette déclaration lors de son passage à La Tribune, mardi soir.

« Ce projet de transmission n’est peut-être plus aussi nécessaire qu’il l’était… Il faut que quelqu’un achète l’électricité et Northern Pass était fait pour l’appel d’offres des trois États », a affirmé le premier ministre.

Ces propos étaient tout à fait à l’opposé de ceux tenus la veille par le pdg d’Hydro-Québec, Éric Martel, sur le plateau de RDI Économie.

Lire sur La Tribune