Hélène Baril / La Presse :

Les réseaux électriques sont de plus en plus sophistiqués et deviennent intéressants pour les pirates informatiques, comme vient le rappeler l’attaque informatique détectée contre un petit distributeur d’électricité du Vermont. Et personne ne le sait mieux qu’Hydro-Québec.

« C’est une menace réelle », explique Mourad Debbabi, professeur à l’Université Concordia et titulaire de la nouvelle Chaire de recherche industrielle sur la sécurité des réseaux électriques intelligents.

Hydro-Québec, qui est victime chaque année de nombreuses tentatives d’intrusion de la part de pirates informatiques, finance les travaux de la Chaire et de son équipe de 25 chercheurs.

Le but est de prévenir les cyberattaques, qui visent de plus en plus les réseaux électriques, selon le professeur Debbabi.

« Les réseaux électriques deviennent plus intelligents et plus vulnérables aux attaques. C’est relativement nouveau, et comme ce sont des infrastructures stratégiques et critiques pour les pays, il faut prendre cette menace très au sérieux. »
– Mourad Debbabi, professeur à l’Université Concordia

Lire sur La Presse