Hélène Baril / La Presse :

Pour la première fois en plusieurs décennies de bonnes relations d’affaires, Hydro-Québec n’a pas réussi à s’entendre avec Rio Tinto Alcan pour l’utilisation de son réseau de transport privé. Des négociations en cours depuis l’été 2015 pour renouveler le contrat existant n’ont rien donné. À la fin de septembre 2016, Hydro-Québec a donc demandé à la Régie de l’énergie de fixer les conditions du contrat entre les deux parties.

« Les négociations entre Hydro-Québec et Rio Tinto Alcan au sujet d’un contrat de service de transport d’électricité sont dans une impasse », a confirmé hier un porte-parole de la société d’État, Mathieu Rouy. Hydro-Québec utilise depuis toujours les installations de transport appartenant à Alcan, maintenant Rio Tinto, pour alimenter ses clients du Saguenay. « C’est normal qu’on les paie pour ça », a expliqué le porte-parole.

Lire sur La Presse